Le nouveau wesign.it est en ligne ! Découvrez les nouveautés

wesign.it nouveau site

Grâce à la participation de notre communauté, nous avons pu réunir l’an dernier assez de fonds pour développer la nouvelle version de wesign.it. C’est chose faite ! Faisons un tour d’horizon des nouvelles fonctionnalités et des évolutions que nous souhaitons apporter dans un futur proche.  

Ne dites plus “site de pétition”, mais “plateforme de mobilisation”

La différence est grande. Alors que le vieux site permettait de générer des pétitions et recueillir des signatures, notre nouvelle plateforme vise à proposer la création d’une mobilisation à part entière, incorporant la signature d’une pétition, mais surtout d’autres leviers d’action.

L’acte pétitionnaire est parfois critiqué pour sa relative efficacité. Une pétition médiatisée et qui remporte un certain succès permet de populariser une revendication ou un problème jusque là inconnu. Cela a un impact sur les politiques dans le sens quelle permet de mesurer ce que pense l’électorat. Mais pour les pétitions qui ne trouvent pas de relais importants, la frustration demeure.

Pourtant, la pétition est un outil extraordinairement viral, elle est une opportunité pour d’abord “se compter”, connaitre le poids d’une revendication dans l’opinion. Ce point de gravité devrait permettre d’aller plus loin pour gagner en utilité et efficacité : Se rencontrer, s’organiser, faire communauté, renforcer les autres moyens d’action. Ne plus être seulement un moyen de populariser des revendications, mais un outil permettant le renforcement des communautés militantes.  C’est tout l’esprit de la nouvelle plateforme.

Toujours éthique et dans le respect de vos données

En conformité avec la RGPD, wesign.it ne recueille des données que dans le but d’améliorer votre expérience de la plateforme (localisation, thème favoris, inscription aux lettres d’informations).

Nous ne faisons toujours pas d’usage commercial de vos données et ne vivons que grâce à vos dons

Un site compatible mobiles et plus performant

Notre site peut enfin s’afficher correctement sur votre téléphone mobile. Il est également plus rapide et les processus de signature et création sont simplifiés. Il est aussi objectivement bien plus beau !

Mobilisations locales et Grandes mobilisations

Nous avons souhaité rendre plus lisibles les dynamiques locales. Cette partie du site vous permet d’afficher les mobilisations proches de chez vous. Les grandes mobilisations nationales et internationales sont quant à elles, réservées à une autre partie du site

Créer des profiles différents pour vos organisations !

L’éditeur d’une mobilisation peut le faire en son nom propre ou au nom de l’une des organisations, collectif auquel il participe.  Une fiche publique chargée de renseignements sur l’organisation ainsi que les différentes liens de contacts et réseaux sociaux est accessible.

Une manif ? Quelle manif ?

N’avez-vous pas remarqué que lorsque vous organisez une manifestation, un atelier, une réunion, la populariser devient diablement difficile ? N’est-il pas fou également que lorsque une pétition est mise en ligne, on est rarement au courant des rassemblements liés à cette pétition?

Dans le nouveau site on peut annoncer à l’avance tous les rassemblements organisés en lien avec la mobilisation. On signe la pétition, on peut ensuite aller s’inscrire à ce rassemblement. C’est si simple et pourtant cela manquait terriblement.

Interpellation massive ! Et si on demandait des comptes publiquement?

Twitter est le réseau politique par excellence, toutes les personnalités politiques, médias, organisations, collectifs, entreprises s’y trouvent.

Dans le nouveau site, il est possible de créer un message pré-écris avec des comptes présélectionnés. Si la campagne vous engage à interpeller des députés, selon votre code postal la liste des députés correspondants vous sera présentée. Il est possiblement également d’interpeller des entreprises, des personnalités etc…

Ainsi, en un clic, des milliers de signataires peuvent envoyer un message aux personnalités ou organismes visés, qui peuvent se retrouver publiquement noyés dans les revendications, cela marche particulièrement bien au niveau local.

Récoltez vos dons

Comme dans le précédent site, il est vous est possible d’exposer le lien vers votre page de financement participatif. Avec hello asso nous allons travailler à en faire en sorte que les opérations de financement créées chez eux puissent afficher directement le montant des dons sur la pétition.

Les évolutions à venir. 

Nous avons listé d’ores et déjà un certain nombre d’évolutions qui nous semblent prioritaires et que nous aimerions mises en place d’ici Mars/Avril. Nous avons besoin encore de les financer, nous allons pour cela créer un nouveau crowdfunding. Si vous souhaitez contribuer de suite, vous pouvez le faire par le formulaire classique

1/ Avancez groupés

Que se passe-t-il quand une variété de collectifs et d’organisations coopèrent dans l’organisation d’une mobilisation ? Nous souhaitons vous permettre d’éditer une mobilisation à plusieurs profiles. Il sera possible également, d’afficher dans la partie “mobilisation crée par” les fiches des différentes organisations et collectifs impliqués afin de pouvoir les contacter, entrer dans leur réseau, et devenir davantage actif.

2/ Notifications automatiques des évolutions de la pétition.

Quand l’éditeur ajoutera une actualité ou un rassemblement à sa mobilisation, un mail notifiera directement toutes les personnes inscrites à la liste de diffusion de la pétition.

Nous allons avec cette modification donner plus d’options d’inscriptions et désinscriptions à nos newsletters, pour par exemple, se désinscrire des notifications d’une pétition mais toujours être notifié quand une nouvelle pétition liée aux intérêts du signataire sera en ligne.

3/ Nouveau système de mailing

Nous allons internaliser l’envoi de mail et ne plus passer par notre prestataire Sendinblue afin de faire des économies. Nous avons choisi le logiciel Open Source “Mautic”, très performant.

Cela donnera lieu également à tous un travail de scripts pour importer les bases automatiquement depuis le site vers ce système.

4/ Interpellation des députés européens.

Il est actuellement possible sur notre site d’interpeller le député de votre circonscription. Nous souhaitons donner l’option, au créateur de pétition, de proposer au signataire l’interpellation du député européen correspondant à sa propre zone géographique si la pétition est de portée européenne et multilingue.

Vers l’infini et au delà !

Nos projets pour offrir aux collectifs et aux communautés les outils pour qu’ils soient autonomes et mieux organisés s’étendent au delà de 2022.

Application mobile, réseau communautaire, nous n’avons pas fini d’améliorer nos dispositifs, en savoir plus. 

En attendant vous pouvez toujours contribuer à l’évolution de la plateforme sur notre page de financement participatif

“Capture Police” : Pourquoi nous avons participé à l’action de Paolo Cirio

Capture Police Ban Faciale Recognition Paolo Cirio

Le 15 septembre nous avons mis en ligne une pétition destinée aux décideurs de l’Union Européenne pour bannir les technologies de reconnaissance Faciale  dans l’espace public européen. Le 1er octobre, l’artiste activiste Paolo Cirio publiait son oeuvre artistique, “Capture Police”, en lien avec cette mobilisation d’ampleur. 

Chez wesign.it, menons un combat de longue date sur les sujets des libertés numériques, la protection des données des utilisateurs, les politiques sécuritaires et de surveillance massive, et les discriminations qui en découlent.

Cette campagne visant à interdire la reconnaissance faciale dans l’espace public  est à l’initiative de Paolo Cirio, artiste Hacktiviste qui n’est pas à son premier coup d’essai quant à la dénonciation des dérives des Etats démocratiques sur la protection des données des citoyens.  En partenariat avec La Quadrature du Net et Technopolice, nous souhaitons que ce sujet, très technique, nécessitant une rigoureuse pédagogie, prenne place dans le débat publique et soit considérée par le gouvernement français, les membres du Conseil Européen et les députés du Parlement Européen.

“Capture Police” : une oeuvre qui ne vise pas la police.

En quoi consiste le projet “Capture Police” ? Paolo Cirio a collecté 4000 photos de policiers publiées librement sur internet, sites d’information et réseaux sociaux publics permettant à chacun d’identifier les personnes photos. Il a également affiché un certain nombre de ces photos dans les rues de Paris.

Ces informations (éléments d’identifications) ne sont pas rendues publiques, car le but n’est pas de mettre les policiers en danger. Il est de montrer que ce que peuvent faire les utilisateurs manuellement (identifier les visages et les personnes), les technologies de reconnaissance faciale telles que “Clearview AI”, logiciel utilisé par la police américaine, peuvent le faire automatiquement sur un immense volume de données.

Cette technologie est si puissante que même les policiers, garant de notre protection et supposément aidés par cette technologie, se retrouvent en situation de vulnérabilité. C’est ce dangereux paradoxe que l’oeuvre de Paolo Cirio souhaite démontrer.

L’art peut être un vecteur d’expression qui montre la réalité sous un angle nouveau. Notre pétition compte aujourd’hui 15000 signatures, bien que rigoureusement argumentée et documentée, elle n’aurait jamais pu connaitre une telle exposition sur les réseaux sociaux sans la démarche de Paolo Cirio.

Ce fait en dit long sur la façon dont les revendications deviennent populaire. Est-il est devenu nécessaire de choquer les esprits pour se faire entendre ? Nous pensons toutefois que le biais artistique reste la manière la plus saine de le faire.

Réactions hors sols du ministre Darmanin

 

Nous souhaitons remercier le ministre de l’intérieur Gerald Damanin d’avoir répondu si promptement à notre sollicitation. Nous aimerions cependant qu’il ait considéré le projet plus rigoureusement. Les policiers ici présentés ne sont pas en danger, les photos n’ont pas été volées, et la démarche reste bienveillante.

Certains médias, tels que BFM TV n’ont pas non plus été très rigoureux dans leur enquête, faisant passer cette action pour un pamphlet “anti flic”.

Nous souhaitions donc apporter toutes ces explications afin de clarifier notre démarche. Nous souhaitons également pouvoir débattre sur les plateaux télévisés des technologies de reconnaissance faciale afin que la population comprenne les enjeux de ce combat.

Pierre Lalu
Community Organizer et Chef de Projet pour Wesign.it